deux jours…

halloween, novembre 2006

dans deux jours je serai dans l’avion, en partance pour ailleurs, plus loin que je ne suis jamais allée. même si je parle de ce départ depuis longtemps, il n’est pas encore réel, tout est si abstrait. je suis toujours si perdue dans des éléments administratifs ou des détails techniques, que j’en oublie parfois que dans deux jours je serai dans l’avion, pour de vrai. même si je me prépare depuis longtemps, j’ai l’impression de ne pas être prête, mais est-ce qu’on peut vraiment se préparer à l’inconnu?

ce soir je fais une petite fête chez moi, rien de compliqué, juste pour serrer mes amis une dernière fois dans mes bras avant de décoller. je vais laisser beaucoup de monde derrière moi, avec un serrement de cœur.

dans deux jours, je décolle pour buenos aires avec une petite escale à miami. plein sud. au bout du monde. plus loin que je ne suis jamais allée. dans deux jours…

two days

in two days i’ll be on a plane, going away, farther than i’ve ever been. it’s still not real, everything is abstract. i’m so lost in administrative elements and technical details that i sometimes forget that in two days i’ll be on a plane, for real. even if i’m preparing myself for long, i have the impression i’m not ready. but is it ever possible to be ready for the unknown?

tonight i’ll have a little party at my place, nothing complicated, just to hug my friends a last time before flying away. i will leave a lot of people behind me, with some sadness. in two days.

in two days, i take off for buenos aires with a stopover at miami. direction south. to the end of the world. farther than i have ever been. in two days.

< pourquoi partir?

qué calor! >

7 commentaires

  1. Benoît Du Berger, le 11 décembre 2006 à 1:14 pm

    un beau jour sur un rafiot craquant de la coque au pont
    pour partir je travaillerais dans la soute à charbon
    prenant la route qui mêne à mes rêves d’enfant
    sur des îles lointaines où rien n’est important que de vivre
    où les filles alanguies vous ravissent le coeur
    en tressant, m’a-t-on dit, des colliers de ces fleurs qui enivrent

    je fuirai, laissant là mon passé sans aucun remord
    sans bagages et le coeur libéré en chantant très fort

  2. katherine k, le 11 décembre 2006 à 1:31 pm

    Hey! I thought you had left already.
    Bon voyage. We look forward to following you around the world.

  3. Johanne et Michèle, le 11 décembre 2006 à 7:23 pm

    Bonjour Nicole,

    Nous songeons à toi. Que ce premier pas d’une longue escapade soit bien posé. Petites douceurs de nous deux, Jo et M. xx

  4. les jolidon, le 12 décembre 2006 à 3:06 am

    cette année, pas de Nicole avec nous dans la neige, alors sache que l’on pensera à toi du haut des pistes,et nous nous permettons de nous infiltrer symboliquement un peu dans tes bagages qui sont déjà si serrés,on t’embrasse

  5. Lutz Bernard, le 12 décembre 2006 à 12:57 pm

    Alors Moussaillon, quoi de neuf à bord?

    Bien arrivée? Peut-on parler d’un choc culturel ou t’es-tu déjà mise à danser le tango?

    Bernard

  6. Emilie, le 13 décembre 2006 à 1:03 pm

    Coucou ma marraine que j’adore,
    ça va me faire bizzard de ne pas te voir pour Noël!snif mais je suis bien contente que tu sois heureuse de partir, car je sais que pour toi c’était un grand rêve…Ne t’inquiète pas, je pense à toi très fort et je t’imagine heureuse Au Buenos Aires en ce moment,hihi…Bisous

    De ta filleule Emilie de Suisse!

  7. Valery, le 14 décembre 2006 à 9:01 am

    Merveilleux commencement, bon départ et belle arrivée, j’y suis également. Biz. Val